Le blog de la CGT des SALINS

29 septembre 2014

André MICHEL dit "Cacao" n'est plus

André MICHEL dit "Cacao" matricule 14551. C'est ainsi qu'il se présentait !

Cacao vient de terminer une vie bien remplie et très chargée en émotion à l'age de 93 ans.

Il est entré aux Salins d'Aigues Mortes à l'âge de 13 ans et demi, où il restera 43 ans dont une coupure forcée durant laquelle il sera déporté en Allemagne au camp de Buchenwald. Il y subira maintes humiliations et tentera de survivre jusqu'à la libération du camp. Il retrouvera sa Camargue natale où, à son retour, il ne pesait plus que 31Kg.

De retour aux Salins, il y crée, avec ses camarades Barnabé et More, le premier syndicat CGT et en sera le fer de lance tout au long de sa carrière. "Aux camps je me suis forgé à l'idée qu'il fallait se battre contre toute forme d'injustice. J'y ai appris à résister et à savoir ce que voulaient dire les mots combat et liberté. Plus rien ne pouvait me faire peur après ce que j'avais vécu, c'est pourquoi j'ai été souvent le porte-parole de mes camarades au risque de me faire mal voir par mes chefs" disait-il et de rajouter: « Ne pas oublier et se battre pour que jamais plus cela ne recommence ».

cacao

Plus tard, lorsque la Cie des Salins du Midi et des Salines de l'Est fut créé, la rencontre avec les élus de Varangéville (notamment Claude BAUMANN dont il était l'homologue) et de Salin de Giraud permettra d'aquérir de nombreux avantages au niveau central, dont nous continuons à bénéficier aujourd'hui.

Jusqu'au bout, il prendra régulièrement des nouvelles du syndicat d'Aigues Mortes mais aussi de Varangéville dont il aimait suivre l'évolution. Beaucoup aujourd'hui ne l'ont certes pas connu mais perçoivent, sur leur salaire, une partie des luttes qui ont été menées par nos anciens !!!

Le Syndicat CGT présente toutes ses condoléances à sa famille et aura une pensée pour lui, mercredi lors de ses obsèques.

Posté par SALINS_CGT à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 septembre 2014

Changement de cap pour les Salins

Une autre page se tourne dans l'histoire des Salins qui vont connaître une nouvelle ère dans sa gestion.

Après avoir été maintes fois vendu, racheté, pillé, essoré, nous voilà aujourd'hui dans une configuration pas encore vécue.

En effet, les élus du CCE se sont vu convoqués à l'issue des vacances pour une information et consultation sur la modification de l'actionnariat du groupe.

A l'issue de la réunion le vote des élus a été favorable à l'unanimité.

Le PDG actuel, M. Hubert FRANCOIS a donc décidé d'investir ses fonds propores avec son frère afin de poursuivre l'exploitation salinère de notre entreprise, et par la même occasion rester aux commandes de la Cie. Nous voici dans une configuration "familiale" et non plus sous l'emprise directe des banques. Il semblerait que cette configuration simplifiera énormément les montages successifs de ses prédécesseurs qui ont fait de notre entreprise un "panier de crabe sans nom" (mais pas pour certains qui s'y retrouvaient bien!!!).

Il faudra renouer le dialogue avec les pouvoirs publics, les collectivités locales que le dernier PDG n'a eu de cesse que de détruire.

Il va falloir continuer à faire du sel de qualité sans tous ces terrains vendus dans le sud, ET POURTANT BIEN UTILES, au nom de la rentabilité et sans AUCUNE fibre et connaissance salinière.

Salins dépendra dorénavant de la société UNISEL qui a été créé pour l'occasion par les deux sociétés FINACHEF et OXYLIS.

Il semblerait que ce projet n’emporte aucune conséquence sur les salariés de CSME, ni sur ses activités ou son organisation, dixit le Président!!!!

Une configuration encore jamais vécue pour les saliniers. Chacun restera vigilent à cette nouvelle organisation!!!!!!!!

 

 

Posté par SALINS_CGT à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2014

Adieu Gilberte

Les années passent vite et les dernières générations de saliniers n'ont pas forcèment la connaissance de tout ce qu'ont apporté les militants de la CGT dans ces 50 dernières années. Au premier rang de ces "pionniers", Claude BAUMANN, refonda le syndicat en 1960 et avec une poignée de camarades, il relança une activité syndicale riche de luttes et de succès. Claude BAUMANN fut plus tard élu Maire de Varangéville pendant plus de 20 ans et continua son combat social.

Tout au long de ce parcours engagé, Gilberte son épouse, fut à ses côtés.

Gliberte BAUMANN vient de nous quitter, nous la regretterons. Sa gentillesse, son franc parler, son engagement et ses convictions nous étaient bien connus. Elle est une figure du tissu social  de notre secteur.

Engagée très jeune à la CGT (avant même son mari, aimait-elle à rappeler) elle aura accompagné et soutenu le parcours militant de Claude BAUMANN et ce n'est pas toujours facile.

On ne se rend pas toujours bien compte de l'abnégation et de la force de caractère de ces femmes de syndicalistes très engagés et qu'il faut à la fois soutenir et parfois remplacer dans bien des tâches, tant l'action syndicale a tendance à accaparer celui qui s'y engage.

Gilberte l'a fait sans se plaindre, avec volonté et avec la conviction que cette activité était la bonne.

Elle a tenu sa maison, élevé ses deux enfants et elle a pris sa place largement dans l'action sociale à Varangéville. Elle a été syndiquée à la CGT du début jusqu'à la fin, elle était pleine de bon sens et ne mâchait pas ses mots quand il le fallait.

A Brigitte et Hervé, ses enfants et à tous ses petis-enfants nous présentons nos très sincères condoléances et garderons de Gilberte l'image de l'exemple fidèle de l'épouse de militant mais aussi celui de la femme engagée et fraternelle.

Obsèques le Vendredi 18 juillet à 14h 30 en l'église de Varangéville

 Gilberte

Posté par SALINS_CGT à 13:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »