L'assemblée Générale des Retraités CGT des Salines s'est déroulée JEUDI 6 AVRIL à la salle des fêtes de Varangéville. Près de 40 personnes sont venues participer, écouter et débattre des questions du moment.

IMG_4616Dans son rapport introductif, Michel BARROIS, a détaillé les problèmes posés aux travailleurs de ce pays et aux retraités, problèmes qui sont nombreux.

Les pensions des retraites de base et complémentaires sont bloquées, depuis quatre années désormais et cela n'est pas sans conséquence sur le pouvoir d'achat des retraités.  La France compte 15,6 millions de retraités, c'est un chiffre important et les disparités sont nombreuses. Si certains peuvent encore vivre correctement, le nombre de retraités et veuves qui se rapprochent du seuil de pauvreté ne cesse d'augmenter.

Les retraités sont un élément majeur de notre vie économique, on estime qu'ils assurent à eux seuls plus de 20% de la consommation du pays. Et puis, ils sont une force d'appoint dans le fonctionnement de très nombreuses associations indispensables et, par ailleurs, les retraités aident matériellement, soutiennent financièrement leurs familles, leurs enfants et petits enfants.

Ils sont une composante avec laquelle il faut compter, raison de plus pour justifier notre action syndicale et la recherche toujours d'un regoupement et d'une activité syndicale étendue. Dans la campagne actuelle, confuse et incertaine sur les élections présidentielles,  ils peuvent jouer un rôle important pour aller vers un renouveau social...

Jean PIERSON, trésorier du syndicat a présenté la situation financière de notre trésorerie qui est très saine.

Denis LHOMME et Christophe MALMONTE, responsables du syndicat des actifs ont expliqué la situation à l'entreprise, dont les effectifs sont en baisse constante et où les conditions de travail dans de nombreux secteurs se dégradent par manque de personnes. Là où travaillaient trois personnes voici quelques années, il n'est pas rare d'en trouver qu'une seule, la mécanisation ne remplace pas tout et les tâches sont pénibles et prenantes, le taux d'absentéisme, avec des travailleurs souvent à bout, s'en ressent.

Pourtant le groupe Salins s'enrichit et les résultats financiers sont au beau fixe.

La situation du contrat mutuelle (commun aux actifs et aux retraités) a été évoqué, ce contrat est à l'équilibre et il est de bonne constitution avec un taux de cotisation bien inférieur à des contrats de même nature.

Des difficultés restent fréquentes dans le traitement des dossiers de l'ANGDM (raccordement) et de la pension complémentaire.

L'abandon en rase campagne par l'employeur, des salariés partant à la retraite, est durement ressenti alors que cet employeur avait, durant des années, aidé et conseillé ses anciens salariés qui ne peuvent plus compter sur lui :

Citron pressé, citron jeté...

Cela n'aurait pourtant pas été difficile ni très coûteux de maintenir un employé, au fait des choses, pour aider, au moment du départ,  des gens qui ont tout donné à l'entreprise. Mais les femmes et les hommes ne comptent plus quand ils ont servi, malgré les beaux discours de Sainte BARBE.

Nos sections actifs et retraités s'organisent pour compiler tous nos dossiers, nos procédures, nos connaissances et suppléer ainsi, du mieux possible, à cet abandon de SALINS.

L'organisation de nos structures devient problèmatique. Notre Fédération Régionale CGT mines de Fer et Sel s'affaiblit, l'âge venant, les militants ne sont plus toujours en mesure de poursuivre, l'exemplaire journal de notre Fédération Régionale, "le Sous-Sol-Lorrain" vient de cesser sa parution après 66 ans d'existence. Fidèle compagnon de nos luttes, ce journal manIMG_4639quera à beaucoup.

Pour autant, tous les participants restent fédérés et actifs. Tous ont repris leur carte CGT pour cette année et décideront du devenir de notre organisation.

René BOURGEOIS, maire de Varangéville a salué l'assemblée, l'assurant de son soutien et de l'amitié de la Municipalité et des ses liens proches avec les Saliniers et Mineurs de sel, actifs et retraités.

L'assemblée a été suivie d'un repas pris en commun. Les discussions se sont poursuivies autour de la choucroute préparée par le traiteur local, M. PACHOT. Le tout mis en oeuvre et présenté par nos "petites mains" , Yvette et Françoise.