Les discusions sur la NAO 2011 sont donc terminées, ainsi en a décidé le DRH de notre entreprise...

Durant les trois réunions, où la grande majorité des réponses que les Syndicats ont reçues étaient:

"Je ne sais pas, d'habitude c'est Bernard qui s'en occupe, je vous répondrai la prochaine fois, je vous enverrai ces éléments par mail (on attend toujours)"

C'est la première fois qu'une NAO est aussi vide dans son contenu et dans les réponses qui ont été données. On a voulu nous embrouiller en prenant tantôt des chiffres au niveau calendaire, tantôt au niveau fiscal, tantôt sur les présents-présents et pour finir des moyennes régionales par sites qui ne voulaient absolument rien dire. Sauf que pour jongler avec les chiffres....Il faut être jongleur!!!

Initialement, la CGT revendiquait une augmentation générale de 4% au vu de l'effondrement du pouvoir d'achat. La Direction, quant à elle, proposait 1.3% d'augmentation générale et 1% pour la part individuelle. Il aurait fallu dire:" Oui Môssieur et merci môssieur"

Après avoir consulté les salariés en grève (à Salins on ne paie pas les salariés en heure d'information, dixit le DRH), après avoir calculé ce que représentait 1.3% sur nos salaires, les salariés ont décidé de décliner cette obole en maintenant leurs demandes initiales.

Même si au cours de la dernière réunion, la CGT a tenté de proposer 2.1% d'augmentation générale, l'entreprise n'a pas daigné revaloriser sa proposition initiale.

C'est alors que les "flash info" sont apparus sur les panneaux d'affichages des différents sites, signés par le DRH et les directeurs de sites (qui n'ont jamais été présents aux réunions). Des notes qui, bien évidemment, donnaient la part belle au DRH et qui fustigeaient les salariés des sites de Varan et d'Aigues-Mortes. Pas assez de polyvalence de la part des salariés (forcément après un PSE inutile), un mauvais fonctionnement des machines (plus assez d'effectif), augmentation des coûts de maintenance (merci la sous-traitance).

Le dernier flash sonnait la fin de la NAO en précisant que les "vilains pas beaux" de la CGT refusaient de signer la fameuse obole de la Direction. Forcément, 1.3% sur un salaire de 1300 € ne représente pas la même somme que 1.3% sur un salaire de 6000 € ou plus!!!!!

L'avenir nous dira si la direction a pris la bonne décision de ne pas augmenter ses salariés raisonnablement cette année... Parfois on pense faire des économies sur le dos des salariés et à l'arrivée, on perd beaucoup plus!!!  A suivre....